30 OCTOBRE À 16H45

# L’EffetDomino

De Jean Bulot / Eloïse Daviaud

Réalisateur
Historien de formation, Jean Bulot est auteur-réalisateur de documentaires audiovisuels pour la radio, la télévision et le web. En novembre 2018, il réalise avec Éloïse Daviaud le projet plurimédia L’Effet domino, dans le cadre de l’audiovisuel public français, dont le podcast a été diffusé sur France Inter. Journaliste-réalisatrice pour de nombreux reportages et documentaires, notamment pour France Télévisions, Eloïse Daviaud en 2015 réalise son premier documentaire pour France 2, « Paris, Ville d’art ». Réalisatrice polyvalente, elle développe actuellement plusieurs projets numériques et radiophoniques, historiques et patrimoniaux.

Anas Modamani La double vie d’un selfie
Marie Laguerre Une indignation féministe
Ahed Tamimi Une combattante numérique
Joachim Roncin Je suis Charlie

Entrée gratuite sur Mymovies.it

Scénario

Jean Bulot / Eloïse Daviaud

Illustration

Johan Papin

Montage

Bertrand Amiot

Animation

Robinson Fostier

Sociétés de production

Coopdoc – Kino

Comment est né le slogan “Je suis Charlie” qui a rempli les rues et a divisé l’opinion publique ? Quelle est la véritable histoire du selfie d’Angela Merkel fait par un jeune migrant accusé par la suite de terrorisme ? La jeune palestinienne qui malmène un soldat israélien et qui devient une star d’internet savait-elle qu’elle devenait un symbole politique ? Est-il juste que le récit d’une agression dans la rue promeuve une femme symbole de la lutte contre la violence de genre ?

La série #L’EffetDomino – issue d’un plus vaste projet multimédia né il y a deux ans –  propose une réflexion sur le pouvoir des plates-formes du web et leur capacité de construire ou détruire des informations, de propulser au firmament ou précipiter vers l’abysse avec la même rapidité. Chaque jour, sur les réseaux sociaux, des millions de personnes mettent des like, commentent, partagent les posts d’inconnus: des actions apparemment anodines mais qui au contraire catapultent des textes et des images dans l’infinie vitrine numérique et médiatique, sans limite télématique ni géographique.Quatre courts-métrages où le langage de l’animation se marie aisément à celui du cinéma du réel, donnant la parole aux protagonistes ainsi qu’aux professionnels de la communication.