PASSION CINÉMA

Le rôle du festival du cinéma français de Florence a été fondamentalement celui de trouver un fil conducteur entre la créativité et le talent des auteurs français et l’imaginaire du public italien. Rendre plus proches les œuvres représentatives des nouvelles tendances, mettre en évidence leurs caractéristiques novatrices tout en soulignant la continuité avec les fondamentaux qui ont séduit des générations de spectateurs.
Peut-on identifier des dénominateurs communs d’une cinématographie au-delà du facteur temporel ? Y a-t-il dans les nouveaux films un ADN auquel on ne peut se soustraire ? Enfin existe-t-il des liens également indispensables entre deux cinématographies consœurs ? C’est sans doute en raison de ce travail souterrain réalisé pendant ces trente-cinq années de projections sur les rives de l’Arno, et sur l’idée du président de France Odéon Enrico Castaldi de réaliser un documentaire sur les profondes relations entre les cinémas italien et français que ce projet s’enracine.
Vingt protagonistes du septième art racontent comment les œuvres, les interprètes, les auteurs, les décorateurs, les costumiers, les scénaristes des films italiens et français ont contribué à forger cette passion qui a marqué leur vie privée et artistique. Les interviews s’alternent avec des documents inédits de répertoire ainsi qu’avec des extraits des meilleurs films ayant marqué l’histoire des coproductions réalisées entre la France et l’Italie.
Passion Cinéma est une production de France Odéon en cours de réalisation qui nous a porté à rassembler des témoignages inattendus lors d’un périple effectué au mois d’août entre Paris, Angoulême, Bologne, Cannes, Rome, Naples et Florence. De Gian Luca Farinelli à Dominique Besnehard, de Fanny Ardant à Valeria Golino, de Michel Hazanavicius à Marco Bellocchio, de Jean-Louis Livi à Anne-Dominique Toussaint, Grégory Montel et Bérénice Bejo. D’autres rendez-vous sont pris dans notre agenda pour le mois de novembre…
Lorsque la lumière s’éteindra dans la salle, il se pourrait que quelques anticipations de ce travail apparaissent sur l’écran.

DIRIGÉ PAR Francesco Ranieri Martinotti
PRODUCTION France Odeon / Iterfilm / F comme film

Francesco Ranieri Martinotti

Scénariste et réalisateur, il est président à la présidence de l’Associazione Nazionale Autori Cinematografici depuis 2015. Il est l’un des fondateurs des Giornate degli Autori. Son premier film Abissinia, séléctionné en 1993 à la Semaine de la critique à Cannes, remporte le David de Donatello. En 1997 il signe le scénario de Cresceranno i carciofi a Mimongo et est nominé aux David de Donatello en tant que meilleur producteur. En 1998, il réalise Branchie, en 2007, Ti lascio perché ti amo troppo et, en 2008, La seconda volta non si scorda mai. En 2012, il réalise Furio Scarpelli : Il racconto prima di tutto.
Son documentaire Il segreto d’Otello qui fait partie de la sélection du Festival de Berlin, remporte en 2016 la mention spéciale du Nastro d’argento. Dans le même année, Barbieri d’Italia est candidat aux Golden Globe comme meilleur documentaire italien.